La feuille d’aluminium dans l’industrie pharmaceutique


Des pilules en blister

Les médicaments de qualité nécessitent un emballage qui les protège de l’influence du milieu ambiant, de l’oxygène de l’air, et de l’humidité. C’est seulement ainsi que les composants gardent l’efficacité qui doit leur permettre agir lors de la prise.

Dans l’industrie pharmaceutique, on utilise souvent des emballages blister à cet effet: ils consistent en ce qu’on appelle le blister à déchirement par pression (et dans sa forme raccourcie, « blister ») – une matière synthétique formée avec des creux pour les comprimés uniques – et un bouchon à déchirure par pression fait en film aluminium, appelé film blister ou feuille-couvercle. Dans ce dispositif, les gélules et les comprimés sont emballés de manière hygiénique et sont protégés.

Les emballages en blister : une méthode pratique et simple pour protéger les médicaments.

Les emballages en blister sont légers lors de la manipulation, compacts, et légers lors du transport. Chaque produit reste bien emballé individuellement et est protégé de toutes les  influences extérieures – et ce grâce au film aluminium – jusqu’à ce qu’il soit utilisé.

Les produits sont développés de manière continue, pour qu’à l’avenir, ils répondent à toutes les exigences de fiabilité, d’hygiène, et de qualité. Pour la préparation des films blister enrobés, ou autrement dit, imprimés, sont en vigueur des normes médico-hygiéniques identiques à celles que l’on trouve dans l’industrie pharmaceutique lors de la fabrication de comprimés et autres.

De la laque thermoscellable pour le scellage du blister avec le film blister

emballage blister

L’emballage des pilules

Le blister à déchirement par pression en plastique doit être scellé avec une feuille-couvercle faite en aluminium hermétiquement fermée afin de pouvoir mettre en place une protection efficace pour les comprimés. Pour ce faire, un matériau de scellage adapté est appliqué sur le film aluminium, le plus souvent de la laque thermoscellable.

Après que les comprimés aient été insérés dans les creux individuels de la feuille blister, le film aluminium est appliqué. Avec la bonne combinaison de temps, de pression, et de chaleur, la laque thermoscellable se lie sur le film aluminium au matériau synthétique du blister. Ainsi, on obtient à la fois un scellage optimal et une protection du milieu ambiant pour les comprimés.

De l’autre côté – le côté de l’emballage blister tourné vers l’extérieur et préparé à travers ce procédé – une couche de base est souvent appliqué, et est souvent accompagnée du logo du fabriquant ou d’une autre marque, afin que l’utilisateur puisse identifier de manière sûre le médicament.

L’emballage pharmaceutique: Revêtement en feuille d’aluminium

Pour la feuille-couvercle de l’emballage à déchirement par pression, on utilise du film aluminium souple, mais aussi rigide.

Traditionnellement, au moins un film aluminium rigide est utilisé. Il ne supporte qu’une extension modérée. Cela présente l’avantage qu’il se casse relativement vite, et qu’un effort modéré soit donc suffisant pour libérer le médicament.

Si de l’aluminium souple est utilisé à la place de l’aluminium rigide, plus de force doit être appliquée pour atteindre le médicament, car le film supporte une extension plus importante. Ainsi, l’emballage blister avec une feuille-couvercle à base d’aluminium souple est connu pour être plus adapté aux enfants.

Le film blister à base d’aluminium souple est plus sûr pour les enfants.

Cet effet est renforcé quand un stratifié à base d’aluminium est utilisé avec du papier et/ou du PET est utilisé.

Le film blister à base d’aluminium rigide

Dans l’industrie pharmaceutique européenne, on utilise la plupart du temps le film blister à base d’aluminium rigide avec une épaisseur habituelle de 25 micromètres (µ). Si un utilisateur veut prendre le médicament, il peut tout simplement le pousser à travers l’aluminium rigide. La rigidité du film facilite ce que l’on appelle l’ouverture à déchirement par pression.

Normalement, le côté extérieur du film aluminium, qui est vu directement par les clients est pourvu d’une impression. Mais avec la laque thermoscellable, le côté inté

emballage de pilule

Un emballage individuel

rieur étanche peut tout à fait être imprimé.

Sur le côté intérieur, il est aujourd’hui usuel d’appliquer un revêtement double, avec la couche de base thermoscellable et la laque thermoscellable appliquée par-dessus. La couche de base sert à ce que la laque thermoscellable adhère de manière garantie au film aluminium et ainsi, s’y adapte.

La couche de base peut également être colorée. Ceci est généralement fait d’abord pour des raisons marketing, et non pas afin de mieux protéger le médicament. Sur la couche de base, on applique ainsi la laque thermoscellable. Si la couche de fond est colorée, la laque thermoscellable protège le médicament des pigments de couleur présents dans la couche de base – les pigments de couleur sont également enfermés entre le film aluminium et la laque thermoscellable.

Les pigments de couleur, la couche de base, et la laque thermoscellable doivent donc être bien adaptés à cet usage.

Le film blister à base d’aluminium souple

Si les médicaments en gélules ou en comprimés doivent être particulièrement protégés du risque d’ouverture non autorisée par des enfants, il est possible de sceller les emballages blister avec des films à déchirure par pression faits à base d’aluminium souple.

Le film d’aluminium souple est en principe le même que le film d’aluminium rigide. Seulement, l’épaisseur et la souplesse du film aluminium fait qu’il est difficile pour les enfants d’exercer une pression sur les comprimés à travers le film d’aluminium souple. Sur les joints de scellage, on applique des perforations supplémentaires au film aluminium pour que les comprimés ne puissent pas se retrouver complètement enfermés dans le film blister.

Film blister à base d’un composite d’aluminium et de papier/PET

Blister et aluminium

Un peel-off-push-through blister

Dans l’industrie pharmaceutique, on utilise également du film composite à base d’aluminium et de papier et/ou de PET comme papier-couvercle. Pour cela, le papier pesant de 40 à 50 g/m² est laminé avec un film d’aluminium. Le papier-couvercle fait avec de l’aluminium et du papier est ensuite directement imprimé sur la surface traitée, à l’extérieur du papier.

Etats-Unis : la sécurité enfants avec le peel-off-push-through

Alors qu’en Europe, une combinaison d’aluminium et de papier suffit généralement comme sécurité enfants pour les emballages blister, l’aluminium est utilisé aux Etats-Unis comme feuille pelliculable qui doit être arrachée de l’emballage blister.

Dans le cas de ce dispositif, on parle d’emballage peel-off-push-through (également de « film pelliculable à percer ») : D’abord, le papier, ou le composite de PET et de papier, doit être arraché, avant que le produit en tant que tel puisse être poussé hors de son emballage.

Pour que le papier, ou le papier/PET puisse être retiré absolument sans problème, le film aluminium utilisé doit être assez épais. Ainsi, l’industrie pharmaceutique aux Etats-Unis utilise habituellement du film aluminium plus épais dans ce composite qu’en Europe.

Les tendances de l’industrie pharmaceutique : plus de demande, plus de compétition…

Le marché des produits pharmaceutiques s’anime dans le monde entier : il y a toujours plus de gens, en particulier dans les économies émergentes, qui peuvent se procurer des médicaments, et qui mènent ainsi à la croissance de ce domaine. Ainsi, les besoins en film aluminium pour les emballages de médicaments grimpent également continuellement.

Les clients sont de plus en plus hétérogènes, alors même que les produits et leurs emballages deviennent de plus en plus complexes – et leur manipulation avec. Grâce à l’augmentation de l’utilisation des génériques, la pression des coûts et la compétition sont devenues bien plus dures.

Les médicaments sont de plus en plus abordables pour de plus en plus de gens, ce qui a des implications pour leurs emballages.

Ces tendances encouragent les entreprises à chercher des solutions qui non seulement se distinguent par leur efficacité et leur efficience, mais qui garantissent également la satisfaction des critères exigeants qui peuvent être mis en exécution à la fabrication et à l’emballage des médicaments.

Les emballages blister se démarquent aussi bien par la facilité de leur manipulation, que la protection complète qu’ils offrent aux médicaments manufacturés. A travers le développement constant et l’utilisation de nouveaux matériaux, comme la nouvelle laque thermoscellable, les procédés d’impression innovants, ou les films composites à base d’aluminium, de papier, de PET, et d’autres matériaux synthétiques, de nouveaux développements apparaissent constamment dans le domaine de l’emballage blister.